Séminaire 2013/2014 La réticularisation de l'action publique

Objectif principal
Réfléchir sur les enjeux, potentialités, limites du travail en réseau dans divers domaines du champ social ; anticiper sur ses implications et conséquences sur l’organisation de l’action locale (recomposition du paysage, interactions entre les acteurs et des logiques d’action) ; dégager des points de vigilance et des axes d’accompagnement de la transformation de l’action publique.

 

Postulat de départ
Le travail en réseau ne constitue pas une mode passagère ou un simple moyen de s’adapter aux effets de « la crise » ; il dessine les nouvelles modalités d’information et d’action dans une société de l’information qui caractérise l’ère postindustrielle (Touraine). C’est le mode de communication des sociétés contemporaines, complexes, systémiques et interactives. Le réseau devient le nouveau paradigme organisationnel de ces sociétés. Pour poursuivre les distinctions établies au XIX° siècle par Tönnies entre communautés et sociétés, ou par Durkheim entre solidarité mécanique (propre aux sociétés préindustrielles) et solidarité organique (propre aux sociétés industrielles), on peut avancer l’idée qu’aujourd’hui nos sociétés seraient sous-tendues par des solidarités réticulaires (réseaux sociaux, mais aussi réseaux d’acteurs) redessinant de nouvelles relations entre individus et sociétés..

Un travail de définition devra être mené afin de bien cerner le type de mise en réseau sur lequel nous allons travailler. Dans un premier temps, on retiendra qu’il s’agit, pour le moins, de « maillages horizontaux ou transversaux de relations et d’interactions d’acteurs professionnels ou institutionnels, mais aussi associatifs, pluriels et différents, sur un territoire donné, constitués en vue d’une action collective », et, plus particulièrement ici, dans le champ de l’action sociale.

 

Planning et axes de travail - Le groupe de travail se propose d’aborder en séminaire les questions suivantes :

  • vendredi 15 novembre 2013 : réseau et diagnostics ; expertise distribuée et production collective de savoirs
  • vendredi 06 décembre 2013 : verticalité des logiques des acteurs et des institutions et horizontalité des logiques de réseau ; rapports entre individualités et collectif
  • vendredi 10 janvier 2014 : prolifération et articulation des réseaux ; l’empilement, la chronophagie et la confusion réticulaires
  • vendredi 14 février 2014 : réseau et éthique de la discussion ; discours et sémantique, interactions, transactions et délibérations
  • vendredi 14 mars 2014 : le réseau carrefour et agencement de représentations et d’éthiques
  • vendredi 18 avril 2014 : réflexions transversales (avec les deux autres groupes de travail –participation et éthique appliquée-) sur les concepts de négociation, de transaction et d’éthique.
  • vendredi 16 mai 2014 : réflexions et décisions sur la valorisation des travaux du séminaire (publications, journée d’études, etc.)
  • vendredi 20 juin 2014 : conclusions générales et clôture du séminaire

Accéder à l'agenda détaillé du séminaire

Déroulement
Les séminaires se dérouleront au laboratoire C0RHIS, axe 3, sur le site Percier (salle à préciser) les vendredis ci-dessus indiqués, de 14h à 17h.

Liste des participants réguliers ou occasionnels et invités

Contact
Yves Gilbert

gilbert@univ-perp.fr

© 2019   Créé par Prefis Languedoc Roussillon.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation