Séminaire 2013/2014 Evaluation et ethique appliquée (Les enjeux de l'évaluation dans le secteur social et médico-social)

Objectif principal
L’objectif central du séminaire réside à penser le rapport entre l’acte politique, méthodologique et éthique de l’évaluation tout en repérant un champ de pratiques. Cet objectif peut se décliner en trois points différents :

1)     Réfléchir sur les enjeux, potentialités, limites du travail évaluatifs tout en repérant les systèmes valeurs prévalant dans l’action médico-sociale ;

2)     Proposer des points de vigilance et de nouveaux protocoles pour élaborer d’autres postures de management, de gestion ou encore d’intervention, anticiper sur ses implications et conséquences sur l’organisation de l’action locale,

3)     Accompagner la transformation des pratiques insitutionnelles.

 

Postulat de départ
Depuis 2002 , à travers l’émergence de la loi sur les droits des usagers des établissements sociaux et médico-sociaux puis ensuite l’obligation législative de l’évaluation des dispositifs, projets et pratiques, nous assistons à une multiplication des formes évaluatives dans ces champs. L’évaluation devient le symbôle des « bonnes pratiques » et mobilise de nombreuses « boites à outils ». Pour E.Enriquez l’évaluation est une démarche rationnelle relevant de nos modernités et recherchant la mise à jour du réel: « la mondialisation et la montée de l’individualisme ne pourraient pas avoir de tels effets si elles n’étaient pas accompagnées d’une troisième caractéristique de notre modernité: le triomphe de la rationalité instrumentale, dénoncée, depuis longtemps, par l’École de Francfort et désignée par Edgar Morin comme une «perversion de la raison ». Cette rationalité, contrairement à la rationalité des valeurs ou à la rationalité des affects et du sentiment(Goethe, novalis), ne se pose jamais la question: pourquoi, elle ne prend en compte que la question: comment. elle se centre donc sur les moyens, les méthodes à disposition et non pas sur les fins. Si la méthode est efficace, c’est elle qui doit être choisie. » Ici se trouve certainement « le nœud éthique » sur lequel nous pouvons interroger les politiques, dispositifs et pratiques évaluatives. Ainsi, nous nous proposons d’interroger trois niveaux distincts de l’évaluation (et de façons parallèlles) . Le premier niveau consiste à interroger de façon systématique le rapport entre politique et éthique. Pour cela nous travaillerons à mettre à jour les valeurs et sens des référentiels servant à la mise en place d’une politique évaluative. Le second niveau porte sur l’analyse des dispositifs et outils mobilisés dans la pratique de l’évaluation interne afin d’en identifier le questionnement éthique que pose chacun d’eux. Enfin, nous nous intéresserons aux impacts de l’évaluation du salarié, professionnel du champ social tant au niveau de son « bien être » que dans sa professionnalité.  Ainsi nous partirons de la définition proposée par E.Enriquez de « L’évaluation est une pratique quotidienne dans la vie de tout individu et de toute société, en tant qu’il s’avère nécessaire de déterminer la valeur des biens, des personnes et des organisations pour que des échanges (monétaires, relationnels) puissent avoir lieu et que la société globale et les individus ne soient pas frappés d’inertie mais puissent au contraire continuer à être des ensembles vivants ». [1]

 

Planning et axes de travail - Le groupe de travail se propose d’aborder en séminaire les questions suivantes :

  • Samedi 17 novembre 2013 : rapport entre politique, éthique et évaluation
  • Samedi 07 décembre 2013 : les dispositifs d’évaluation et le droit des usagers
  • Samedi 11 janvier 2014 : l’évaluation des salairés et l’émergence du soi, rencontre du groupe transfrontalier de l’observatoire de Gérone ;
  • Vendredi 14 février 2014 : réseau et éthique de la discussion ; discours et sémantique, interactions, transactions et délibérations (séminaire transversal)
  • Samedi 15 mars 2014 : Analyse des textes des contributeurs du séminaires et transfrontalités
  • Vendredi 16 avril 2014 : réflexions transversales (avec les deux autres groupes de travail –participation et éthique appliquée-) sur les concepts de négociation, de transaction et d’éthique.
  • Samedi 17 mai 2014 :
  • vendredi 20 juin 2014 : conclusions générales et clôture des séminaires

Accéder à l'agenda détaillé du séminaire

Déroulement

Les séminaires se dérouleront au laboratoire C0RHIS/OTEA, axe 4, sur le site Percier (salle de l’observatoire ) les samedis ci-dessus indiqués, de 9h à 12h.

Liste des participants.pdf

Contact :
J-C Barbant - barbantjc@gmail.com


[1] E.ENRIQUEZ (2010) : « Ce que évaluer voudrait dire », P.U.F

© 2019   Créé par Prefis Languedoc Roussillon.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation