Formation et développement professionnel : enjeux, dispositifs et pratiques

Séminaire de formation de formateurs

Les métiers de la formation 2015/2016

 

Formation et développement professionnel : enjeux, dispositifs et pratiques

Master Analyse et Conception en Éducation et Formation - Université Paul Valéry Montpellier 3

Master associé : Formation de Formateurs dans les domaines de l’Enseignement de l’Éducation et de la Formation. Université Montpellier 2 – Faculté d’Éducation- École Supérieure du Professorat et de l'Education

Pôle Ressources Recherche/Formation/Intervention sociale

Institut Régional du Travail Social Languedoc-Roussillon

Finalités

Ce séminaire qui entre dans sa sixième année vise à contribuer au développement de la formation des formateurs à et par la recherche.

Trois séances sont prévues cette année à l'IRTS site de Montpellier.

Les horaires sont fixés de 9h15 à 16h30. Le matin, en salle E174, 9h15-12h45, le séminaire est réservé aux membres du Master ACEF et aux formateurs et professionnels de la formation en travail social inscrits sur l'ensemble des trois séances. Il comprend deux interventions de 30 min chacune sur le thème de la journée (un formateur ou une personne en formation des Masters concernés et un formateur professionnel de l’IRTS-LR ou d’un des partenaires sur invitation) avec réaction de la conférencière ou du conférencier invité.

De 12h30 à 13h45, un déjeuner est proposé dans un endroit aménagé afin de poursuivre les échanges de manière conviviale.

L’après-midi, 14h00-16h30 se tient la conférence ouverte au public (gratuite et sur inscription) dans l’amphithéâtre Barat avec un nouveau temps de discussion organisée.

 

Problématique

La formation initiale ou continue dans les « métiers de l’humain » s’inscrit dans une visée de professionnalisation, au sens où la définit R. Wittorski (2007) : d’une part comme une intention sociale sur les formés (politiques, dispositifs, normes et compétences à construire) ; d’autre part comme l’occasion d’un développement professionnel, prenant en compte le cheminement et les transformations du sujet. Cette question du développement professionnel est envisagée sur la base de plusieurs éléments à prendre en considération de façon articulée (Uwamariya et Mukamurera, 2005): des stratégies efficaces de mobilisation de savoirs pluriels, un engagement efficient des acteurs dans leur activité, un apprentissage continu visant une adaptation au(x) contexte(s) de travail et un partage d’expertise.

Le plus souvent, le développement professionnel est entendu comme un processus d’apprentissage ouvrant sur des formes collaboratives largement souhaitées. Si le (neo)professionnel acquiert progressivement les connaissances dont il a besoin pour apprendre et maîtriser son métier, ces acquisitions sont majorées par la coopération et la construction d’une culture collective, dans une institution donnée (Hargreaves et Fullan, 1992).

Ainsi, le développement professionnel rend compte de l’évolution du professionnel à travers la conception qu’il a de son rôle, de ses représentations, des occasions de pratiques, des conditions de travail, dans lesquelles la question des collectifs prend une place importante. Donnay et Charlier (2006) le définissent « comme un processus dynamique et récurrent, intentionnel ou non, par lequel, dans ses interactions avec l’altérité, et dans les conditions qui le permettent, une personne développe ses compétences et ses attitudes inscrites dans des valeurs éducatives et une éthique professionnelle et par là, enrichit et transforme son identité professionnelle » (p. 13).

Conformément à ce qu’en disent les auteurs, le développement professionnel est spécifique à chaque professionnel et repose sur sa capacité à se reconnaître capable de se développer et responsable de son propre développement professionnel. Ce processus d’apprentissage est à la fois individuel et collectif et vise la compréhension (par l’analyse) des situations de travail (Vinatier, 2012).

Le séminaire sera l‘occasion de croiser des éclairages issus du champ de la sociologie, de la clinique de l’activité, de la didactique professionnelle ; elle permettra de mettre au travail les relations avec d’autres concepts qui traversent les espaces de formation : expérience, activité, compétences, professionnalisation, professionnalité, identités professionnelles.

Un certain nombre de questions pourront ainsi être abordées au sein du séminaire (à compléter ou reformuler)

- Comment et dans quelle mesure la formation intègre-t-elle à la fois des visées de « conformisation » aux attendus d’un métier (référentiel de compétences par exemple) et la prise en compte des sujets se formant ?

- Dans une articulation recherche et formation (initiale et continue), peut-on repérer des dispositifs favorisant le développement professionnel ?

- Quels seraient les leviers et les obstacles (institutionnels, organisationnels, humains) à une telle prise en compte des sujets dans un processus d’appropriation ou de développement ?

Dates et conférencier-e-s invité-e-s :

Mercredi 9 décembre : Richard Wittorski (Université de Rouen)

Mardi 15 mars 2016 : Frédéric Saujat (Université d’Aix-Marseille)

Mardi 12 avril 2016 : Serge Leblanc (Université de Montpellier)

Renseignements :

Inscription aux séances (+ déjeuner 15 € pour les personnes extérieures aux institutions organisatrices) : laurence.chavatte@irts-lr.fr – Tél. : 04 67 07 82 87

Contacts : therese.perez-roux@univ-montp3.fr  ou olivier.griffith@irts-lr.fr

>>> Télécharger le programme 2015/2016.pdf

>> Accéder à l'agenda complet

© 2019   Créé par Prefis Languedoc Roussillon.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation