Anticiper les mutations organisationnelles en améliorant l'employabilité des salariés

par Michel Brilhault et Sophie Théron, cadres pédagogiques IRTS LR.

Ce projet de recherche est mené depuis 2009 en partenariat entre l'IRTS LR, l'IRTS PACA, l'IRST Aquitaine dans le cadre d'un programme financé par l'Union Européenne et par la DIRECTTE.

A partir des travaux, menés depuis deux ans, l'hypothèse actuelle de travail s'oriente vers la construction d’outils d’aide à la navigation professionnelle et de formation ou comment penser et construire l’espace de formation comme un campus de formation professionnelle ou une plate-forme formative permettant de :

  • Dynamiser la veille professionnelle et culturelle en aménageant des espaces libres et ouverts
  • Développer des méthodes et outils de navigation professionnelle permettant de reconnaître et prendre en compte les trajectoires et les parcours
  • Favoriser la dimension d’alternance intégrative
  • Développer les compétences liées autour de la fonction de représentation et implication des étudiants dans les différents espaces de formation et les responsabilités investies (délégués, CVE, modules…)

Nous trouvons dans l’enquête 2007, rédigé par l’Observatoire des Métiers de la Branche « la filière éducative dans la Branche », de nombreux éléments venant à l’appui de nos pistes de travail.

Si la qualification reste un mode d’entrée dans notre branche professionnelle, la logique de compétences « expérientielles » est le complément recherché pour une embauche. Elle supplée parfois même, dans certains secteurs, à la logique de qualification.

En quoi l’idée ou le projet de « campus » sur lequel nous avons commencé à travailler lors de notre précédent séminaire, permet-il de penser les missions d’un IRTS (ou tout autre organisme de formation) dans le cadre d’un espace humain (formateurs, étudiants, bénéficiaires, autres personnes ressources) physique (locaux, aménagement, ancrage territorial) et organisationnel (dispositifs, procédures, conditions de travail) suffisamment ouvert, hétérogène et fluide pour que les processus de pollinisation puissent se déployer et éventuellement s’étendre (en termes de transferts possibles et de contributions) à d’autres sphères ?

Article présenté à la Biennale UNAFORIS.pdf

<< Retour à la présentation de l'axe de recherche n°1 de l'IRTS LR <<

© 2020   Créé par Prefis Languedoc Roussillon.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation